Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 14:06

 

Absence de consolidation, absence d’ambitions des projets, absence de renouvellement des acteurs. Tout le monde s’érige en farouche critique, mais qui se propose d’investir les partis politiques, de comprendre les mécanismes de la démocratie en la pratiquant?

L’engagement politique est un contrat moral pour servir  et non se servir ! Il implique discipline et travail et non pouvoir et perception (taxes). Peu seront les soldats qui assureront cette transition, seuls les extrêmes et les opportunistes sont capables de discipline et travail…

 

Certains sont prêts à voter… d’autres à critiquer.. mais qui veut s’enrôler ?

 

Pourquoi ces blocages? Une réponse simple sans théorie du complot, serait de dire "la démocratisation comme mécanisme introduisant l’incertitude dans la reproduction des élites politiques menace de détruire l’ancien système. Il en résulte des stratégies de blocage et de sabotage ainsi que des simulations mises en place afin de minimiser les « risques » de la démocratisation en réinventant et déformant les modèles importés. Les démocrates par convenance s’affirment comme des acteurs plus coriaces que les démocrates par conviction (Sur le paradoxe des « démocrates par convenance », voir Hermet (1993)).

 

Il est peut être vain de vouloir systématiquement rechercher les causes. Il serait important à mon avis de se centrer sur les logiques propres des  tunisiens et de l’histoire de la Tunisie. Mai savant cela, il est important ègalement de comprendre comment se sont fait d’autres transitions, dans d’autres contextes!

Tableau Transition

Partager cet article
Repost0

commentaires